Je souhaite vivement avec cette nouvelle page vous faire profiter des effets bénéfiques de la méditation. Bien sûr je l’expérimente dans ma pratique individuelle ou collective en Sophrologie mais je veux ici permettre à chacun de pouvoir la pratiquer librement.

Nous commencerons doucement par quelques techniques simples pour aller un peu plus loin dans la compréhension afin de développer facilement les bienfaits de celle-ci.

Médiation sur la présence ouverte – développer un esprit altruiste.

Cette méditation consiste à laisser l’esprit se reposer dans un état clair, vaste et libre à la fois, comme un beau ciel bleu. L’esprit n’est pas concentré sur un objet en particulier. Nous nous concentrons uniquement sur notre présence et allons nous aider de la respiration pour cela. L’amour et la compassion surgiront alors spontanément, il n’y aura plus de jugement de valeur, ni de bien ni de mal, l’égoïsme disparaîtra progressivement.

1  Les situations ou circonstances de la vie ne sont pas toujours simples pour méditer. C’est pourquoi au début, je vous conseille de méditer dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangés. Quelques minutes suffisent. Commencez par 7 à 10 minutes.

2 Adoptez une bonne posture car elle influe sur votre mental. Si elle est trop relâchée vous aurez tendance à somnoler. Au contraire, une posture trop rigide ou tendue risque de vous perturbez. Essayez d’adopter une posture confortable et équilibrée – écoutez vous, ressentez votre corps. Vous pouvez adopter la position du lotus ou simplement vous asseoir le dos droit, la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale et le regard droit devant soi les yeux ouverts ou mi-clos.

3 Il est essentiel maintenant de vérifier votre motivation à cette étape. C’est votre motivation altruiste ou égoïste qui donnera la direction à votre méditation.

4 Pour cultiver l’amour altruiste et la compassion, vous avez besoin d’être concentré et disponible. Maîtriser son esprit ne signifie pas lui donner d’autres contraintes. En premier lieu cette méditation doit apaiser votre flot de pensées. Pour cela concentrez vous sur votre souffle toujours disponible.

Lorsque les pensées apparaissent, essayez de ne pas les bloquer: « laissez les passer comme un oiseau passe dans le ciel sans laisser de trace ».

5 Respirez calmement et naturellement. Concentrez toute votre attention sur les mouvements de votre respiration. Sentez l’air frais au bord de vos narines à chaque inspiration, sentez le souffle tiède à chaque expiration.

6 Maintenez cette respiration après respiration sans tension.

7 Si vous redevenez distrait, reprenez simplement l’observation de votre souffle.

L’entraînement implique forcément des changements et rencontre des résistances, alors soyez tolérants et gentils avec vous même. Équilibrez vos efforts entre les ruminations et la léthargie.

Il vaut mieux pratiquer régulièrement que longtemps une seule fois, c’est pourquoi je vous ai indiqué 7 à 10 minutes par jour. La méditation sur l’amour altruiste  permet de prendre conscience au plus profond de soi que nous redoutons tous la souffrance et aspirons tous au bonheur. Une fois que nous avons reconnue cela, nous devons admettre que cette aspiration est partagée par tous les êtres et reconnaître ainsi notre humanité commune.

Réfléchissez par exemple à l’exemple de Greg Norris, l’origine de la feuille de papier: Imaginons le bûcheron qui a coupé l’arbre, l’ouvrier dans son usine, le transporteur dans son camion, la boutiquière à son comptoir,…Comme nous, ils ont des joies et des souffrances, des parents et des amis. Tous partagent notre humanité: aucun d’entre eux ne souhaite souffrir.

Comment méditer sur l’altruisme et la compassion?

Au lieu cette fois de fixer sa concentration sur le va-et-vient du souffle comme précédemment, il s’agit ici de penser d’abord à un être cher envers qui nous avons beaucoup d’amour et de bienveillance. Puis nous allons étendre cet amour à l’ensemble des êtres et nous continuons jusqu’à ce que notre esprit soit rempli d’amour. Si l’esprit s’égare, nous penserons à nouveau à un être cher pour ramener notre attention sur l’amour.

Je fais ici une petite parenthèse pour tous celles et ceux qui peuvent avoir été déçu par les êtres humains à tel point que cela rend difficile cet exercice! Il est demandé ici de lâcher-prise et de simplement ressentir de l’amour. Cela peut donc être avec votre chat, ou d’autres êtres que vous affectionnez particulièrement… Progressivement en « diminuant la pression de votre cerveau et en élargissant votre champ de conscience » Bernard-Michel Boissier

« En reprenant le pouvoir de mon esprit sur mon cerveau… J’accède à la la beauté, à la lumière et ainsi à tous ce qui m’inspire, ce que je trouve beau, agréable, apaisant. Je ressens et accède à mon imagination,… à tout ce qui possible de faire en lâchant prise sur la matière, le monde dans lequel je vis et je fais parti…sans contraintes, je me libère doucement avec ma respiration, je ressens ».

En ce qui concerne la compassion, l’exercice est presque similaire et je vous conseille de l’expérimenter après avoir méditer sur l’altruisme (l’amour et la bienveillance inconditionnels).

Nous fixerons cette fois notre attention sur un être cher en souffrance et pour qui nous souhaiterions sincèrement son rétablissement ou apaiser ses souffrances. Là encore, étendre cette volonté, cette détermination à tous les êtres, sans a priori. Laisser venir à soi sans jugement  ce qui se présente sans le retenir. Accepter de ne pas être la même ou le même après cet exercice et l’appréhender comme une expérience, un renouveau, ressentez.

Au fur et à mesure de cette pratique, vous vous rendrez compte à quel point l’amour altruiste et la compassion vous permettent de développer des émotions positives, de l’empathie, de l’amour maternel ou paternel afin de préparer à l’action. Cet état permet également d’éprouver plus de joie, d’espoir, de gratitude, d’enthousiasme et donc d’augmenter notre satisfaction face à l’existence.

Simple et efficace!

N’hésitez pas à partager et à laisser un commentaire si vous le souhaitez.

Bonne méditation….

 

Laisser un commentaire